Etude de cas de Luigi

Quand les idées poussent comme des champignons, çà marche !

Luigi vient de la région Tour du Mont dans le nord de l’Italie, région célèbre pour ses truffes. La recherche de ce type de truffes reste difficile et nécessite l’utilisation de cochons ou de chiens. Cet Italien de 45 ans est dans le métier depuis de nombreuses années mais avait toujours eu à traiter avec des prestataires et des clients locaux.

Quand vous pensez à Luigi, vous devez visualiser un homme assez robuste aux mains rugueuses… En effet, ce n’est pas un tendre mais plutôt un homme de terrain, un homme de savoir faire qu’on peut facilement imaginer travailler à l’extérieur, dans les champs. Quelque peu dégarni par les années, sa visage respire la santé. Loin des standards académiques des business man, Luigi est un homme très introverti – vous ne le verrez pas parler aux clients ou que très rarement avec d’autres personnes. Lors des fêtes de famille, il reste assis tranquillement sans un mot, apprécie le vin et observe la fête. Cela dit, une fois que la discussion est lancée au sujet des truffes, on ne peut plus l’arrêter… Ses anecdotes, son engouement démontrent sa vraie passion pour ce champignon rare.

La découverte du concept commercial

Luigi est venu à Londres pour la première fois avec sa femme en 2007, un cadeau pour leurs noces d’argent. Voyager ce n’est pas son truc, cela fait d’ailleurs plusieurs années qu’il n’est pas sorti de l’Italie.  Lui ne parle pas du tout l’anglais, mais sa femme le parle un peu ayant travaillé dans des hôtels en Italie.  A Londres, Luigi et son épouse se sont naturellement rendus dans des magasins de spécialités italiennes et des magasins d’alimentation spécialisés comme Harrods. C’est là qu’ils se sont rendus compte des prix exorbitants des truffes. C’est une denrée chère également en Italie mais pas aussi onéreuse qu’à Londres et en particulier dans les restaurants. Luigi a alors vu le potentiel pour ses affaires, car il connaît un certain nombre de producteurs de truffes en Italie. Les agriculteurs récoltent ces truffes avec des animaux et ils vont les vendre sur le marché local, ou à des restaurants et des distributeurs locaux, qui vont ensuite les exporter. Luigi a compris que, par rapport au prix auquel on achète ses truffes, leur vente serait une bonne activité secondaire au Royaume-Uni.

Démarrage de l’entreprise

truffles1Dès que Luigi est retourné en Italie, il a commencé à travailler sur ce concept commercial très rapidement, comme vous pouvez vous l’imaginer. Il n’est pas du genre à rédiger des plans d’activités ou à réfléchir à des concepts. Non c’est un homme pragmatique, un homme de terrain! Il met tout de suite à profit son réseau à Londres, des amis originaires d’Italie qui  travaillent dans des hôtels, qui l’ont mis en contact avec la responsable des achats. Il engage un partenaire secondaire, son neveu, qui parle très bien anglais. Ensemble, ils rencontrent des clients potentiels à Londres et leur montrent leurs produits. Les acheteurs leur montrent beaucoup d’intérêt du fait de la fraicheur et de la très grande qualité de ses truffes. Pour les hôtels, c’est une très belle affaire!

Un pas en avant

Luigi a donc travaillé ainsi entre Londres et Turin pendant un certain temps. Mais sa base de clients augmentant de plus en plus, il s’est rendu compte qu’il était nécessaire de formaliser ce concept qui fonctionnait si bien. Et il était temps d’opérer dans ce sens car la gestion de l’entreprise devenait de plus en plus difficile et nécessitait des réelles fondations solides. Luigi en est donc venu à la conclusion suivante avec son neveu : ils leur fallait créer une société soit en Italie, soit au Royaume-Uni. Quelques recherches plus tard, ils ont pu constater que la création d’une entreprise est beaucoup plus facile au Royaume Uni, qu’elle ne l’est en Italie. Il y a beaucoup moins de bureaucratie, c’est moins coûteux, plus souple et proche de leurs clients. Concernant les transactions, tout est simplifié et il n’y a pas de transactions bancaires internationales à effectuer.

Luigi a commencé à bénéficier d’une consultation gratuite et a ainsi put profiter de la solution dont ils avaient besoin. Il faut garder à l’esprit qu’ils n’ont pas d’expérience en création de l’entreprise et ne connaissent pas ses formalités et réglementations. Le cabinet comptable l’aidé à toutes les étapes de la procédure: mise en place d’une société UK Ltd, traitement des impôts, ouverture de comptes bancaires, comptabilité et tout ce qui est offert dans le cadre du service standard pour les clients. En outre, ils ont une chose à prendre en compte avec la situation fiscale italienne. Comme ils gagnent de l’argent au Royaume-Uni, ils avaient besoin de trouver un moyen de prendre cela en charge correctement.

Et maintenant?

Au fil des années, la relation avec Luigi s’est renforcée : une vraie confiance et complicité sont nées. A chaque fois que Luigi et son neveu se rendent à Londres, ils nous apportent des petits morceaux de truffes pour nous remercier du bon fonctionnement et du succès de leur entreprise. L’affaire de truffes de Luigi génère tout de même environ £50000 par an et permet de réaliser de très bons profits. Même si leur ambition n’est pas d’en faire une grande entreprise, ils ont toutefois créer leur propre site Internet et la société porte un nom italien. Cette collaboration lui a fait économiser d’importantes sommes d’argent, en premier lieu par rapport à l’Italie en termes de fiscalité et d’administration, mais aussi au Royaume-Uni, car il existe un tarif fixe.